LES ORIGINES DES MAQUILLAGES SEMI PERMANENT - Sobella Paris

LES ORIGINES DES MAQUILLAGES SEMI PERMANENT

 

Les Origines du Microblading et des Maquillages Semi-permanent !

D’OÙ VIENNENT-ILS ? QUI SONT-ILS ? 

 

Si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©es par la beautĂ©, et que vous passez beaucoup de temps sur internet, vous avez sĂ»rement entendu parler du microblading, cette mode de maquillage semi-permanent qui a le vent en poupe depuis quelques annĂ©es.

 

Contrairement aux tatouages traditionnels, ce processus semi-permanent utilise des pigments astucieusement insérés sous la 1er couche du derme pour donner l'illusion durable de sourcils plus pleins, plus foncés et plus définis. 

 

La popularité du microblading a explosé pratiquement du jour au lendemain - RealSelf, un site qui héberge des critiques et des recherches sur diverses procédures cosmétiques, affirme que la demande d'information sur la technique a tellement augmenté qu'ils ont dû faire du microblading un sujet propre sur leur site internet.

 

Au cours des neuf mois qui ont suivi, ce sujet a été consulté par plus d'un demi-million d'utilisateurs sur le site.

 

Bien sûr, le microblading est la tendance du moment, mais ce n'est en aucun cas, l'alpha et l'oméga du maquillage semi-permanent.

 

En réalité, cette technique existe sous plusieurs formes depuis des décennies.

 

Bien qu'il soit impossible de dire avec certitude depuis combien de temps l'art corporel existe (les plus anciens tatouages vérifiés appartiennent aux restes momifiés d'Iceman Otzi, un homme des glaces du Tyrol européen décédé vers 3250 avant JC, mais la pratique est probablement beaucoup plus ancienne) Son histoire à travers le monde est longue et variée. 

 

Otzi tatouage iceman - Sobella Microblading institut de beauté Suresnes
tatouage otzi iceman - Sobella Microblading institut de beauté Suresnes

 

Avant de continuer, dĂ©finissions ce que nous entendons par « Art corporel ». L’art corporel englobe de notre point de vue, toutes les techniques et apparats que nous utilisons afin de se faire belle. 

 

Cela va de boucles d’oreilles assorties à notre tenue du jour, de techniques de maquillage et/ou de tatouage. 

 

Pour les femmes occidentales, cela a commencé au 19Úme siÚcle, lorsque l'art de se faire belle est devenu une déclaration de mode parmi les mondains. (La mÚre de Winston Churchill aurait eu un tatouage de serpent sur son poignet, et si cela ne vous donne pas immédiatement envie d'en savoir plus sur la mÚre de Winston Churchill, je ne pense pas que nous puissions nous entendre :D)

Lady Churchill mÚre de Winston Churchill - Sobella Microblading institut de beauté Suresnes

 

Alors que les tatouages eux-mĂȘmes ont augmentĂ© et diminuĂ© dans leur popularitĂ©, leur utilisation Ă  des fins cosmĂ©tiques pour le visage n'a vraiment commencĂ© Ă  dĂ©coller en Occident que dans les annĂ©es 1980. 

 

À cette Ă©poque, les mĂ©decins ont commencĂ© Ă  rechercher des moyens d'aider leurs patients Ă  faire face aux symptĂŽmes de maladies telles que l'alopĂ©cie, un type de perte de cheveux de tout le corps qui se produit lorsque le systĂšme immunitaire dĂ©cide d'attaquer les propres follicules pileux du corps. 

 

Bien que les perruques aient pu remplacer les cheveux naturels, les personnes souffrant d'alopécie perdent également fréquemment leurs poils du visage, sourcils inclus. 

 

S’entretenir pour donner l’illusion de possĂ©der des sourcils bien dĂ©finis et naturels nĂ©cessite au quotidien du temps et des compĂ©tences, surtout quand les patients sont atteints de ce type de maladie. 

 

Il Ă©tait donc logique que les patients commencent Ă  se tourner vers des mĂ©thodes plus permanentes pour donner l’illusion de possĂ©der des sourcils naturels.

Sobella Microblading institut de beauté Suresnes

 

Les tatouages de type cosmétique - qui à ce moment ont commencé à prendre des noms plus professionnels comme «maquillage semi-permanent» et «micropigmentation» - étaient une réponse à un besoin beauté évident, et pas seulement pour les personnes souffrant d'alopécie. 

 

Pour les patients souffrant de problÚmes tels que l'arthrite ou la maladie de Parkinson, qui pourraient rendre difficile la tenue d'outils de maquillage ou l'application de produits par mouvements nets et précis, le maquillage permanent offrait alors la possibilité de maintenir leur routine maquillage sans frustration et sans perte de temps. 

 

À partir de lĂ , il Ă©tait tout naturel pour les femmes qui voulaient gagner du temps sur leur routine maquillage allait succomber Ă  l’appel du microblading et du maquillage semi-permanent en gĂ©nĂ©ral.

 

Pendant Longtemps, le maquillage semi-permanent est resté un processus semblable à un tatouage.

 

Cependant, de nos jours des techniques plus avancées et plus adaptées ont vu le jour.

 

Chez Sobella Paris, Institut de beautĂ© Ă  Suresnes, nous certifions que nos techniques uniques permettent d’offrir Ă  toutes nos clientes un microblading adaptĂ© Ă  leur visage et Ă  effet naturel. Avant de procĂ©der, nos expertes beautĂ©s conviennent d’un diagnostic afin de vous proposer la meilleure forme pour vos sourcils, et vous conseillez au mieux avant toute pratique. 

 

Aussi, nous interagissons quotidiennement sur nos rĂ©seaux sociaux rĂ©seaux et rĂ©pondons Ă  toutes les questions que vous vous posez. N’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter !  

On papote sur nos rĂ©seaux sociaux. Pour nos rejoindre, c'est par iciđŸ‘‡đŸŒ

Cliquez sur :

Facebook, Instagram  Pinterest 

--

Sobella Paris, 2 place Stalingrad 92150 SURESNES

contact@sobellaparis.com |  +33981048686

--

Pour prendre RENDEZ-VOUS directement au sein de notre institut, cliquez ici => PRENDRE RENDEZ-VOUS

Pour demander votre consultation GRATUIT, cliquez ici => CONSULTATION GRATUITE

Back to blog

1 comment

Super article ! j’ai adorĂ© apprendre les infos sur l’origine du maquillage semi-permanent et le microblading !

steph

Leave a comment

Please note, comments need to be approved before they are published.